Romain Touret - Rallye du Sillon 2012
Jeudi, 05 Juillet 2012 20:27

« En escomptant oublier l'abandon prématuré dans la Clio F2000 de Roland Pinson au rallye du Vignoble Sèvre et Maine, je retrouvais le chemin des chronos au Sillon le week-end dernier, en prenant part du baquet de droite de la Simca 1000 F2000/11 de Vincent Houssin.

Vincent avait tout spécialement refait un nouveau moteur pour "son" rallye ainsi que pour le reste de la saison, histoire de pouvoir aller chercher de meilleurs temps dans sa classe. Mais à 17h vendredi, après dix kilomètres d'essai et de rodage, le moteur décidait de contrarier la feuille de route de Vincent et compromettait ainsi notre participation à l'épreuve. A 20h30, contre vents et marées, Vincent prend la décision de remettre l'ancien moteur dans la 1000. 00h00, le moteur démarre. On peut re-penser à notre rallye tout en sachant qu'une chose est sûr, nous n'avons pas pour but d'aller chercher nos compagnons de classe du week-end après tous les efforts que Vincent a mis en place. Le plaisir sera donc notre maître mot. Samedi c'est recos. On retrouve une spéciale inchangée de l'année dernière avec des routes larges et présentant donc un profil rapide. Plus technique, plus sale, plus pour les petites autos, la seconde spéciale, inédite qui plus est, m'a tout de suite plu. Avec en surprise un petit passage dans un chemin de graviers de 200m se terminant par une épingle, cette nouvelle spéciale offre les éléments nécessaires afin de s'amuser dans le "Cube".

Dimanche - 9h30, départ pour la première boucle. Surpris, nous possédons à l'issue de la première spéciale déjà 11 secondes sur la 107 de Luc Barré et 16 secondes sur la 205 EVO 2 de Jérome Véron. Le chrono se confirmait dans la deuxième spéciale qui nous permettait de pointer à Fay-de-Bretagne avec une "confortable" avance de 16 et 26 secondes sur la 107 et la 205.

Pour l'après-midi, il nous restait à parcourir deux boucles identiques à celle du matin. Avec un rythme relativement équivalent puisqu'il fallait désormais gérer afin d'être à l'arrivée, nous remettions une petite couche sur nos poursuivants dans l'ES3. Malheureusement nous ne sommes plus que deux dans la classe à la fin de la seconde section puisque Luc Barré abandonne sur des soucis d'embrayage. La dernière boucle se fait sans aucune pression et c'est vers 17h00 que nous rentrons la Simca au parc final avec le gain de classe, chose impensée au départ, mais acceuillit à bras ouverts.

Merci à Vincent et sa femme ainsi qu'à mon père.

Sportivement, Romain »

Remerciements à Quentin Trochu !



 

Espace RM

.... . ...

Vidéo

Best of 2012


Publicité

Suivez RallyeMax.fr sur Facebook

En ligne

Nous avons 43 invités en ligne