Rallye le Mans 2010 [Résumé]
Lundi, 13 Septembre 2010 00:00

Sur les 54 autorisés à prendre le départ, ils étaient quelques-uns à pouvoir prétendre succéder à Samuel Bézinaud, vainqueur en 2009 sur la BMW M3 à Christian Baron. La pluie s'invitait peu avant le départ et dès la première spéciale, la Mitsubishi de Guillaume Leblut prenait l'ascendant sur l'impressionnante Clio de Brion.


Dans cette première boucle, le couple Gouret perdait toutes chances de victoire. Pas en confiance sur le mouillé, Didier était aussi pénalisé par un cafouillage au niveau du départ de la seconde spéciale. Autre pénalisé, Ludovic Surin se voyait dans l'impossibilité de dépasser un concurrent qu'il venait de rattraper. Il y perdait là de longues secondes qui le privent peut-être du podium final. Ces deux "perdants" réaliseront alors des temps canons pour finir respectivement 3ème et 4ème tout en  remportant leurs classes respectives.

Après la première boucle, Romain Brion pointait à 8 dixièmes de Leblut. A l'attaque dans l'ES3, le normand sort large et va se poser dans le fossé. Pas de mal pour l'auto jusque là. Arrivant peu après, Pascal Demons fait la même erreur et encastre l'avant de la Subaru dans la Clio. La Subaru s'en sort indemne, mais la Clio a elle plus de bobos. Fin de saison compromise pour Romain Brion.

Impressionnant sur le mouillé et huitième après l'ES2, Thierry Kerveno et Thierry Morlet se voient trahi par la pompe à essence de la belle M3. Pour Florent Genestet c'est un cardan qui empêchera l'équipage de continuer. La malchance continue pour le jeune pilote de l'ASA Langres.

Leblut franchi donc le podium avec 16 secondes d'avance sur l'autre Mitsubishi de Damien Delanoue. Le groupe A pour Leblut et le groupe N pour Surin, les normands n'ont pas fait le déplacement pour rien ! Régulier, Christophe Meunier empoche le F2000 après les abandons de Brion et Villain.

Avec quatre autos au départ, le groupe Z nous fait regretter la disparition programmée de ces autos mythiques. Des autos qui vous donnent le frisson et qui sont loin d'être ridicules sur les feuilles de temps ! Les deux M3 de Monguillon et Baron finissent respectivement 12ème et 13ème.

Les frères Mouillé, Marteau et Dauvilliers concrétisent leurs virées à Conlie en glanant les lauriers N1, N2, A6 et A6k.

Classement : 1. Leblut-Delacour (Mitsu Evo 6), en 24min16s8 (1ers GrA et A8) - 2. Delanoue-Cauchie (Mitsu Evo 8), à 16s3 (A8) - 3. Gouret-Gouret (206 RC), à 35s7 (1ers A7) - 4. Surin-Tirel (Clio), à 43s4 (1ers GrN et N3) - 5. Landron-Rogeon (Mitsu Evo 9), à 45s4s (1ers N4) - 6. Paré-Millet (306), à 1in21s6 (N3) - 7. Pemartin-Heux (Subaru Impreza Sti), à 1min39s8 (N4) - 8. Meunier-Millon (206RCC), à 1min41s1 (1ers GrF2000 et F2-14) - 9. Demons-Lucon (Subaru Impreza), à 1min42s9 (1ers GrGt et GT10) - 10. Ouary-Ouary (206), à 1min46s7 (F2-14).

 

 

 

Espace RM

.... . ...

Vidéo

Best of 2012


Publicité

Suivez RallyeMax.fr sur Facebook

En ligne

Nous avons 78 invités en ligne